AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Draft NBA 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
14DAVE
Big brother
Big brother
avatar

Masculin Nombre de messages : 2457
Age : 43
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Draft NBA 2011   Jeu 23 Juin - 22:29

Il aura fallu attendre 22h30 pour voir le premier deal de cette soirée de draft. Et ça valait le coup d’attendre puisqu’il s’agit d’un échange en triangle avec Milwaukee, Sacramento et Charlotte. Certes, il s’agit de trois formations non qualifiées pour les playoffs mais les mouvements sont intéressants.


- Milwaukee : arrivées de Beno Udrih (Kings), de Stephen Jackson (Charlotte), de Shaun Livingston (Charlotte) et du 19ème choix de la draft.
- Charlotte : arrivée de Corey Maggette (Bucks) et du 7ème choix de la draft.
- Sacramento : arrivée (ou plutôt retour) de John Salmons (Bucks), et du 10ème choix.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://playground.fr-bb.com
14DAVE
Big brother
Big brother
avatar

Masculin Nombre de messages : 2457
Age : 43
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Draft NBA 2011   Ven 24 Juin - 9:37

les Mavericks ont tradé leur 26e choix, Jordan Hamilton, à Portland, en échange de Rudy Fernandez. Hamilton ne jouera pourtant pas à Portland puisqu’il ferait partie du deal Raymond Felton-Andre Miller.

Par ailleurs, il semlerait que cet échange Dallas-Portland inclut également le 57e choix des Mavs qui irait aux Blazers, alors que Dallas récupérerait les droits sur Petteri Koponen

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://playground.fr-bb.com
14DAVE
Big brother
Big brother
avatar

Masculin Nombre de messages : 2457
Age : 43
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Draft NBA 2011   Ven 24 Juin - 9:43

http://www.basketusa.com/news/72695/draft-2011-que-de-surprises-et-dincertitudes/

Draft 2011 : que de surprises et d’incertitudes
Par Emmanuel Laurin, 24 juin 2011

Avec un plateau que tous les spécialistes s’accordent à dire de niveau relativement moyen (« sans véritable All Star immédiat » à la Blake Griffin ou John Wall), et l’incertitude du lock-out qui plane au-dessus des têtes, la draft 2011 avait un goût tout à fait particulier.

Particulier également, le retour des « étrangers » dans le haut du panier. Avec Kanter en 3, Valanciunas en 5, Vesely en 6, Byombo en 7, les dirigeants de la grande ligue osent à nouveau regarder hors de leurs frontières. L’effet Nowiztki ? Plus pragmatiquement, c’est surtout l’absence de certaines stars universitaires telles Jared Sullinger ou Harrison Barnes qui expliquent également cette tendance.

Sans intérêt crucial concernant les nouveaux arrivants, les regards se tournaient plutôt du côté des coulisses où l’on s’activait sans relâche pour dégoter un trade de dernière minute. Captain Jax se retrouve dans le Wisconsin, Rudy chez les nouveaux champions, Dede Miller de retour dans les Rocheuses ou encore George Hill dans son Indiana natal. Ça bouge beaucoup… avant la grève !?!

Basket USA dresse un premier bilan.

LES CERTITUDES
Utah : En embauchant coup sur coup le taureau turc Enes Kanter et le buffle Alecs Burks, le néo-coach Ty Corbin poursuit sa politique de rajeunissement tendu vers le muscle. Si on ajoute CJ Miles, Millsap, Devin Harris ou encore Gordon Hayward (plus évidemment Al Jefferson), on sent le Jazz prêt à affronter les rigueurs de la conférence Ouest. Avec Mehmet Okur qui doit encore traîner dans les couloirs, et à qui on offrira donc une pige en tant qu’interprète, l’accueil des deux rookies devrait bien se passer.

Washington : Affublée d’un nouveau logo, la franchise de Washington comptait bien réaliser un coup dans cette draft. Et avec l’arrivée de Jan Vesely, il se pourrait bien que le rêve d’une équipe qui court avec John Wall pourrait prendre corps. Celui long de quasi 7 pieds du Tchèque lui permettra sans doute de conclure le jeu rapide prêché par Coach Saunders.

Mais avec leur identité de running team, la draft a également permis par l’intermédiaire de Singleton aux Wizards d’envoyer un message à leur leader défaillant, Andray Blatche. Le spécialiste défensif issu de Florida State essaiera d’insuffler sa volonté à une équipe souvent apathique.

Cleveland : Avec le 1er et le 4ème choix, on ne peut difficilement pas omettre d’évoquer les Cavs. Traumatisés (et le mot est faible) par le départ de leur roi déchu, la franchise de l’Ohio plaçait d’énormes espoirs dans cette cuvée 2011. Ils ont d’abord fait le choix le plus logique en sélectionnant Kyrie Irving mais ont étonné tout leur monde en choisissant Tristan Thompson (un Canadien) en second lieu. L’un comme l’autre semble postuler un éventuel transfert des deux actuels titulaires en poste, à savoir, Baron Davis, et JJ Hickson. Sans aller encore jusque là, il reste à dire que le talent est là. Irving est un leader en plus d’être un meneur de jeu accompli ; et Thompson a du talent plein les mains même s’il ne valait évidemment pas un choix si haut. C’est un risque limité donc, mais certainement lié à une stratégie plus profonde et un voire des trades à venir.

Charlotte : Les Bobcats ont commencé la soirée en prenant tout le monde à contrepied avec ce trade à trois qui envoyait leur leader, Stephen Jackson chez les Bucks contre Maggette… et le 7ème choix de la draft. C’est là où l’on se rend compte que MJ n’a pas encore perdu toute sa tête mais qu’au contraire, il prouve qu’il a encore la hargne. Il tente un nouveau pari en décidant de donner les clés de sa franchise au duo Kemba Walker et Bismack Biyombo. Un meneur véritable général des parquets couplé à un phénomène athlétique déjà comparé à son compatriote Ibaka ; on comprend que cela fasse fantasmer. Du fictif au réel, on verra bientôt si Jordan aura eu raison. Mais avec Walker comme fer de lance, quid de DJ Augustin ?

Detroit : Joe Dumars avait comme idée originale de recruter un intérieur. Quand il a vu que Biyombo ou Thompson faisait tourner les têtes, il a gardé son sang-froid et n’a pas manqué de prendre Brandon Knight, le préférant au passage à Kemba Walker.

Sacramento : Par le biais de ce fameux trade à trois équipes, les Kings récupèrent la star universitaire Jimmer Fredette. Coqueluche des campus, les Maloof Bros espèrent détenir en Fredette un artilleur capable d’épauler Tyreke Evans, et pourquoi pas, un nouveau chouchou des fans locaux qui auraient plutôt tendance à bouder les matchs.

LES DOUTES
Golden State : Avec l’arrivée de Klay Thompson, fort scoreur et pur arrière formé à Washington State, c’est Monta Ellis qui est lentement mais sûrement poussé vers la sortie. Le duo Curry – Thompson aurait déjà fait saliver le staff de Golden State et permettrait de renforcer l’effectif sur un autre poste. On parle évidemment de l’arrivée possible d’un ailier (Iguodala ou autre).

OKC : La draft de Reggie Jackson complique un peu plus le cas d’Eric Maynor dont on parlait déjà dans de nombreuses rumeurs de trades.

Boston : En échangeant comme si de rien n’était leur choix de draft contre les Nets, les Celtics veulent renforcer leur raquette. Jajuan Johnson arrive avec sa taille et risque de faire de l’ombre à Big Baby, toujours en bisbille avec ses dirigeants.

San Antonio : L’échange qui envoie George Hill aux Pacers et amène Kawhi Leonard aux Spurs est probablement un signe fort en direction de Richard Jefferson. L’ancien de San Diego State est un joueur qui correspond au profil à la fois uptempo et défensif de Coach Pop’. Le vide laissé par Hill est comblé (au moins numériquement) par la draft de Cory Joseph, déjà local de l’étape car Longhorn de son état.

Indiana : En rapport avec le deal de Hill, c’est la coexistence avec Daren Collison qui va s’avérer problématique du côté de Larry Bird. Nul doute que le fin mot de l’histoire n’a pas été lâché par le légendaire moustachu…

Phoenix : Sous-coté par rapport à son jumeau Marcus, c’est finalement Markieff Morris qui est sorti du chapeau en premier. Drafté par les Suns, cet intérieur pourrait pousser Robin Lopez vers la sortie en Arizona.

Toronto : Jonas Valanciunas nous fait une Nowitzki et emmène ses Raptors sur le toit du monde… ah, non ! Il ne sera pas là l’an prochain…

Houston : Pauvre Johnny Flynn ! Il voyait son avenir plus bouché que jamais avec l’arrivée en fanfare de Ricky Rubio à la mène des Wolves, déjà embêté qu’il était avec ses blessures et… Luke Ridnour qui le dominait à l’entraînement. Désormais, il devra faire avec Goran Dragic et Kyle Lowry qui partagent déjà les minutes…

Denver : Et que dire d’Andre Miller. David Aldridge balance qu’il est certainement l’un des meneurs les plus sous-estimés de l’histoire. Et Dede va se retrouver à jouer derrière Ty Lawson. Alors, même si George Karl l’aime beaucoup, Miller ne va-t-il pas en avoir marre de jouer les doublures ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://playground.fr-bb.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Draft NBA 2011   

Revenir en haut Aller en bas
 
Draft NBA 2011
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Draft NBA 2011
» Draft NHL 2011
» Rumeurs draft DB 2011
» Commentaires draft DB 2011
» Mock draft 2011 des DG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Discussions Basket :: NBA divers et basket FIBA-
Sauter vers: