AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le blog de Nico sur Basketsession

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
14DAVE
Big brother
Big brother
avatar

Masculin Nombre de messages : 2457
Age : 43
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Le blog de Nico sur Basketsession   Mar 16 Nov - 15:16


http://basketsession.com/blog-batum-etre-champion-deurope-ca-doit-etre-lobjectif/

Blog Batum – “Etre champion d’Europe, ça doit être l’objectif”
15 novembre 2010




Salut à tous, je suis de retour après quelques temps d’absence, je l’avoue. Du coup, avant de parler de la saison NBA, je voulais revenir sur le championnat du Monde avec l’équipe de France.
Bon forcément, c’est un bilan mitigé. On n’a pas fait de bons résultats en préparation. On sait ce qui s’est passé, avec les absents, les blessés, etc… Mais on a vraiment essayé de bosser avec le groupe qu’on avait, qui était un bon groupe malgré tout. Avec les absences et le fait qu’il y avait des nouveaux, ça faisait un équilibre à trouver et ça a joué pour nos résultats en prépa. Il y avait des joueurs majeurs cette année qui n’étaient pas là à l’Euro comme Mike Gelabale. Il y avait aussi des joueurs comme Fabien ou Edwin qu’il fallait intégrer, pareil. L’absence de grands comme Joakim et Ronny changeaient un peu la donne aussi. Donc il fallait bosser par rapport à plein de choses comme ça, mais dans l’ensemble je trouve qu’on a été vraiment sérieux dans cette préparation, aux entraînements. Tout le monde voulait progresser, aller de l’avant.

Quand on est arrivé en Turquie, au premier entraînement, tout le monde a eu le déclic, après les matches de préparation ratés. C’est le meilleur entraînement qu’on ait fait de toute la préparation. Tout le monde était en mode « bon, maintenant, ça commence ». C’était bien qu’on joue les Espagnols d’entrée, ça nous a poussés à être dedans direct. Dès le début, on est sérieux, on applique et on a joué à fond avec le potentiel qu’on avait. Même s’il manquait des gros noms de l’équipe, on est des joueurs avec du potentiel, capable de faire quelque chose. Et c’est ce qu’on a montré sur le premier match. On a beau dire que l’Espagne n’avait pas Gasol, nous aussi il nous en manquait. Et ils ont des joueurs de qualité, des Navarro, des Rudy, des Marc, des Rubio…

“Les Espagnols ne pensaient pas qu’on allait être à ce niveau-là.”Sur ce match-là, on a été forts je pense. J’en ai reparlé avec Rudy (Fernandez), il m’a dit qu’ils ont été surpris. Ils ne pensaient pas qu’on allait être à ce niveau-là. Il leur manquait Pau, mais ils savaient qu’il nous manquait Tony, Ronny, Rodrigue, Mike, Joakim,… Donc ils se sont dits que ça irait. Mais quand ils nous ont vu jouer en défense, en 2ème mi-temps, ils ne pouvaient pas bouger, ils ont été surpris. On était derrière pendant 3 quart-temps, mais on était dans le match, et on leur mettait la pression. On se disait que ça allait payer derrière, qu’après 30 minutes à avoir défendu comme ça on allait les faire craquer. On n’a pas baissé d’intensité du match. En attaque, un coup, ça rentrait, un coup ça rentrait pas, mais en défense c’était la même tout le match.

C’est ce qui nous fait gagner. Quand on voit Andrew sur ce match… Il a littéralement tué Rubio. Surtout qu’on a été physique avec eux. A un moment, Flo a mis un de ces écrans sur Rubio… Mais c’est normal, il faut jouer dur contre eux. Il ne faut pas les laisser jouer. Si on les laisse jouer à courir partout, c’est fini. Moi j’ai l’exemple avec Rudy à l’entraînement. Si tu le laisses courir partout, il est injouable. Si tu joues dur, si tu lui masses les cotes, là c’est différent. C’est ce qu’on a fait contre l’Espagne.

Pour revenir sur Andrew, j’ai quand même été agréablement surpris. Et heureusement pour nous ! Sur ce match-là, il a montré qu’il pouvait être un bon meneur de jeu en équipe de France. C’est vrai que pas mal de gens doutaient, par rapport à sa taille, à son âge. Mais quand on voit l’été qu’il a fait et le début de saison qu’il réalise en ce moment, il prouve qu’il peut !

Ensuite, contre le Liban, on a fait un match sérieux je pense. Et il y a mon panier cassé, dont je suis fier ! Bon, je me demande encore comment j’ai fait parce que c’était un dunk tout simple. J’avais pas vu, c’est l’arbitre qui m’arrête et fait ‘Regarde’. « C’est moi qui ait fait ça ? » Après je me la racontais : « Faut aller dur au panier les gars, faut casser le cercle. » En fait, faut savoir qu’à Portland ils ne me croient toujours pas.

Après on joue le Canada, où il y avait un peu de fatigue et un peu de relâchement, mais on gagne. Après la Lituanie… On fait un énorme 1er quart-temps. Là je commençais à me dire « ok, là c’est du sérieux ». Mais après on fait un 2ème quart-temps correct, et en 2ème mi-temps, ils nous ont battu tactiquement, faut l’avouer. Ils nous ont proposé une zone match-up qu’on n’a jamais su attaquer. Ils ont eu beaucoup d’équipes comme ça. Ils ont eu une médaille de bronze, alors qu’il leur manquait beaucoup de monde. Cette zone a fait beaucoup de dégâts et on s’est fait avoir là-dessus. On n’a pas du tout réussi à l’attaquer.

“Franchement, une bagarre, entre Mike et moi en plus. Les deux dernières personnes qui se battraient.”Après, il y a eu la Nouvelle-Zélande. Bon, déjà, autour de ce match-là, j’ai entendu des histoires, des histoires et des histoires, magnifiques autour de ce match. Oh lala, qu’est-ce que j’ai pu entendre… Notamment la fameuse bagarre entre Mike et moi. J’ai entendu ça qui m’a bien fait marrer… Ca va, j’ai pas eu trop mal, je l’ai même bien dominé :) Non je rigole. Franchement, une bagarre, entre Mike et moi en plus. Les deux dernières personnes qui se battraient.

Bref, ce match… Bah, on ne l’a pas attaqué de la bonne façon. On a regardé dans le vestiaire Grèce-Russie, on savait qu’on avait notre destin en main. On a commencé à jouer d’une certaine façon, mais pas à fond, on a calculé sans calculer. C’était bizarre, on a joué à l’envers, on devait se dire que de toute façon on pourrait se sauver. Sauf qu’on s’est pas sauvé. Et puis ma faute sur Kirk Penney, putain… Je ne l’ai jamais revue, je ne veux pas la revoir cette action. Bon il a bien joué le coup, je suis en pleine course, je ne peux pas m’arrêter, il prend la balle, il se stoppe direct. C’était bien joué, il m’a eu, mais royalement. J’aime pas du tout avouer, mais je l’ai croisé après, je lui ai dit « enfoiré, t’as bien joué le coup ». J’essaye de courir parce que c’est un shooteur et je veux être sur lui, pas lui laisser d’espace et il se stoppe net, il saute direct, droit, moi je suis dans mon élan, je ne peux pas m’arrêter.

Après on marque derrière. On était encore dans les clous niveau points de retard. Mais après, y a le trois-points avec la planche d’Abercrombie, qui nous tue royalement. Je me suis dit « C’est pas possible ». Franchement, je me suis toujours dit « le jour où j’arrive en équipe de France A, le scénario style France-Grèce, jamais je le vivrais, je ferai tout pour ne pas le vivre. » Et bah tiens, je l’ai eu. Mais c’est la dernière fois que ça arrivera.

“Ils m’ont mis un Neo-Zélandais à Portland, ils veulent vraiment me pourrir ma saison…”Bon, dans le vestiaire, Vincent nous a bien engueulé à propos de la dernière action, comme vous avez pu le voir (cf l’émission Intérieur Sport de Canal+). C’est normal, mais on aurait aussi dû faire le taf avant : cette action n’aurait jamais dû arriver. Et Vincent nous a parlé de ça aussi. OK, on aurait pu faire faute, on l’a pas faite. Mais on ne perd pas le match sur ces 5 secondes-là, mais il y a 39 minutes avant, où on doit faire le boulot. On ne doit pas se mettre dans cette situation-là. Si on fait le boulot, on est tranquilles. Peut-être qu’à ce moment-là, en fin de match, on peut penser à faire des calculs, mais on n’aurait pas dû en faire au début. Mais là, on a en quelque sorte déshonoré le basket français sur ce match-là, parce qu’on n’a pas montré des valeurs combatives, compétitives.

Pourtant, on avait largement les moyens de dominer la Nouvelle-Zélande, faut pas se voiler la face. En plus, ils m’ont mis un Neo-Zélandais à Portland, ils veulent vraiment me pourrir ma saison… Quoique, il ne m’en a pas encore parlé. Pas encore, mais je redoute le jour où il va le faire. Patrick Mills et Rudy m’ont taillé avec ça, mais quelque chose d’extraordinaire. Patrick, je l’ai vu le jour même à l’hôtel, il m’a taillé direct. Mais bon, il ne pouvait pas trop l’ouvrir, parce qu’il venait de prendre cher face à la Slovénie. En fait, lui, avec l’Australie, il n’a jamais perdu contre la Nouvelle-Zélande et il me disait qu’ils étaient trop faciles à jouer.

En huitième on est tombés contre la Turquie. On a essayé de combattre et de batailler avec eux, mais c’était un tank conduit par 70 millions de personnes. On fait un bon début de match, dans le premier quart-temps on est avec eux. Mais après, ils ont Asik, Erden, Savas à l’intérieur, Hedo qui a fait un match de Turkoglu d’il y a dix ans. 25 points au milieu du 3ème… Je me suis dit « Il dort depuis deux ans et c’est contre nous qu’il fait un gros match ». On est revenu sur le terrain en 2ème mi-temps en se disant « bon allez, on revient, on fait un run, on met une pression tout-terrain » et lui il met trois 3-pts de suite, stepback et tout, des tirs où il a la main sur la gueule et il la met… Il y a eu Guler qui est sorti de nulle part, Arslan fait un bon match aussi. Et l’ambiance était dingue, avec des ministres au premier rang. C’était chaud…

“J’ai parlé à Joakim, et je peux vous dire qu’il veut vraiment venir en équipe de France.”Mais bon, on a appris, on est une équipe très jeune. Et ça pourra le faire l’an prochain. J’entends souvent dire « ça va être difficile, il faut être dans les deux premiers pour aller aux J.O. » Mais moi, personnellement, je ne pense pas à ça quand on me dit ça, je ne pense pas ‘qualification pour les JO’. Moi, je pense à être champion d’Europe. T’es champion d’Europe, tu vas aux JO. Je sais que c’est dur mais ça doit être l’objectif. Par contre, c’est clair que ça va être n’importe quoi. En plus, j’ai appris que Serge Ibaka est devenu Espagnol. Je l’ai engueulé la semaine denière : « Espèce de con, viens avec nous. Qu’est-ce que tu vas aller faire avec eux ? Tu parles même pas espagnol, tu parles français, non ? Vas avec la Belgique, Congolais, c’est Belge dans le pire des cas. » :)

Ca va être énorme l’année prochaine. J’espère vraiment qu’on va avoir l’équipe au complet. L’année dernière, des mecs comme Tony ou Ronny se devaient d’être pas là parce qu’ils ont enchaîné les étés. Joakim, quelque part je le comprends, faut se mettre à sa place, y a le risque de se blesser. J’ai parlé à Joakim, et je peux vous dire qu’il veut vraiment venir en équipe de France. Mais vraiment, avec l’équipe au complet, ça peut être beau. On a tous le même but : arriver à Londres avec le titre européen. Mais on sait qu’il y aura des vrais équipes. Les Lituaniens chez eux, les Serbes, les Espagnols, les Turcs, les Slovènes, l’Italie qui sera de retour, la Grèce, la Grande-Bretagne avec Luol Deng et Ben Gordon… y a du monde ! Mais ça peut être d’autant plus beau. Une des compétitions les plus relevées de l’histoire.

Mais d’ici là, il y a une longue saison NBA. Je vous parle de la préparation avec Portland dans la suite du post, demain. A suivre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://playground.fr-bb.com
flash-is-back

avatar

Masculin Nombre de messages : 165
Age : 25
Localisation : Limoges
Date d'inscription : 04/12/2009

Statistiques du membre :
Pts playground :: 0
Pts pronostiques :: 0
Pts concours :: 0

MessageSujet: Re: Le blog de Nico sur Basketsession   Mar 16 Nov - 21:03

Oui en effet maintenant faut voir si avec les "cadres" ça se passe bien, est-ce que l'alchimie entre les différents joueurs se passera bien ... ? Tony et Andrew à la mène ... HUMMM je signe direct, Noah, les frères pietrus, et BATUM !!! on peut rêver un peu :)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.limogessaintantoine-basket.fr/accueil/lsa_basket
Bambililos
Queen of the Road
avatar

Féminin Nombre de messages : 2331
Age : 32
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 26/02/2007

Statistiques du membre :
Pts playground :: 0
Pts pronostiques :: 0
Pts concours :: 0

MessageSujet: Re: Le blog de Nico sur Basketsession   Mar 16 Nov - 22:58

C'est qui ce Andrew ? J'ai pas suivi les Bleus cet été, je suis larguée.

En tout cas merci Dave pour ce billet de blog, très intéressant d'entendre comment ça se passe de l'intérieur.

_________________

I love this game
Revenir en haut Aller en bas
LadyM
La maman du forum
avatar

Féminin Nombre de messages : 815
Age : 46
Localisation : Saint Denis
Date d'inscription : 25/02/2007

Statistiques du membre :
Pts playground :: 0
Pts pronostiques :: 0
Pts concours :: 0

MessageSujet: Re: Le blog de Nico sur Basketsession   Mer 17 Nov - 0:18

Bambililos a écrit:
C'est qui ce Andrew ? J'ai pas suivi les Bleus cet été, je suis larguée.

En tout cas merci Dave pour ce billet de blog, très intéressant d'entendre comment ça se passe de l'intérieur.
Andrew Albicy qui est arrivé après avoir été nommé MVP du championnat d'Europe des -20 qu'ils ont gagné (en gros tout pareil qu'Antoine Diot un an plus tot sauf le MVP)
il a été très fort face aux spanishs et a bouffé Rubio
après il est un peu rentré dans le rang tout en restant solide.
Depuis le début de saison il fait un très bon championnat à Paris Levallois.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Bambililos
Queen of the Road
avatar

Féminin Nombre de messages : 2331
Age : 32
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 26/02/2007

Statistiques du membre :
Pts playground :: 0
Pts pronostiques :: 0
Pts concours :: 0

MessageSujet: Re: Le blog de Nico sur Basketsession   Mer 17 Nov - 9:02

Merci Scout LadyM Very Happy

_________________

I love this game
Revenir en haut Aller en bas
14DAVE
Big brother
Big brother
avatar

Masculin Nombre de messages : 2457
Age : 43
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Le blog de Nico sur Basketsession   Jeu 18 Nov - 19:40

http://basketsession.com/blog-batum-ils-me-disent-que-jai-le-potentiel-de-pippen/

Blog11Blog Batum – “Ils me disent que j’ai le potentiel de Pippen”
18 novembre 2010 à 18:55 par BasketSession




J’en étais resté dans mon post précédent sur l’équipe de France. Après les CdM, j’ai eu un peu de repos, je suis resté une petite dizaine de jours en France. Après le match contre la Turquie, j’ai eu McMillan au téléphone qui m’a dit de revenir le plus tard possible à Portland. La reprise, c’était le 28, il m’a dit de ne pas rentrer avant le 26, de me reposer, de rester avec ma famille. J’ai bien coupé : au début, repos complet, puis j’ai un peu recouru les 5 derniers jours. Il y a eu dix jours où je n’ai pas touché la balle. J’en avais besoin, parce que je sortais d’un mois et demi, deux mois d’équipe de France et qu’il y avait une saison à enchaîner derrière.

La reprise, ça a été. Le coach a quand même aménagé un peu les entraînements pour Rudy et moi sur la première semaine. Mais bon, il m’a fait faire son fameux test, dont je vous avais parlé. Je lui disais “Mais pourquoi je dois le faire ?” et lui il répondait juste “fais-le”. J’ai réussi, mais j’ai souffert, contrairement à la première année. L’an dernier, je n’ai pas eu à le faire après l’Euro. Cette année, les deux premières séries, ça allait, la troisième, bof, et la dernière, mon Dieu… On aurait dit un grand tout lent… Je me suis dit que j’aurais dû un peu plus courir pendant mes dix jours de repos. Après, je me suis remis dans le bain tranquillement, mais la première semaine, ce n’était pas évident de revenir dedans.

Le discours du coach vis-à-vis de moi n’a pas changé depuis les exit meetings : je dois faire en défense ce que j’ai l’habitude de faire, et en attaque, je dois être de plus en plus présent. Je devais bosser mon jeu offensif. En Equipe de France déjà, j’ai beaucoup travaillé là-dessus. En EdF, j’ai joué beaucoup sur pick-and-roll, et j’ai bossé ça en situation. Et l’autre chose sur laquelle on insiste beaucoup avec Portland cette année, c’est le post-up intérieur. Parce que par exemple, l’année dernière en playoffs, les Suns ont mis Nash sur moi et on n’en a jamais profité. Et cette année, l’objectif, c’est que dès qu’il y a un petit sur moi, faut qu’on puisse le jour direct. Tout le mois d’octobre je n’ai travaillé quasiment que ça. Premier match, ils ont mis Nash sur moi : intérieur direct. A New York, ils ont mis Felton sur moi, pareil, les deux premières actions du match, c’était post-up direct. Contre les Lakers, c’était Fisher, pareil. Ce sont des joueurs qu’ils ne mettent pas sur Andre Miller, qui est très offensif et très bon sur le post-up. Ils ne vont pas non plus les mettre sur Brandon Roy. Donc les gars comme Nash, etc…, ils vont défendre sur moi. Sur le gars qui ne faisait que défendre ou presque. Sauf que maintenant j’essaie d’être une option en plus.

Sur le post-up, le move que j’ai le plus bossé, c’est le fadeaway.Sur le post-up, le move que j’ai le plus bossé, c’est le fadeaway. Avec la taille que je fais, si je peux perfectionner ce tir-là, ça va beaucoup me servir. D’ailleurs, les grand postes 3, les mecs comme Durant, Carmelo, Granger, ils ont quand même un bon tir “midrange” et un bon fadeaway. Donc si je peux bosser ça et l’ajouter à mon jeu, ça peut être pas mal. Je n’ai pas bossé que ce tir. J’alterne pour créer un “package” complet au post-up. J’essaie aussi d’aller au cercle, etc… Si je peux développer ce jeu-là dès maintenant, à 21 ans, ça peut être vraiment bien.

J’ai aussi bossé un peu sur le jeu en périphérie, sur des choses que je savais déjà faire avant, mais que je veux faire mieux : travail sur pick-and-roll, jeu en sortie d’écran, curls… Au Mans, j’étais pas mal sur des situations comme ça, contrairement au post-up. Donc sur le jeu en périphérie, j’avais des connaissances et des bases, que j’essaie d’améliorer et de perfectionner.

Bref, en fait, je bosse un peu de tout ! J’aimerais avoir un arsenal offensif large. Comme Pippen faisait. C’était un gros défenseur, mais en attaque il savait un peu tout faire. Il y a pas mal de gens à Portland, qui était là quand il y a joué, qui me disent que j’ai le potentiel, avec un tir en plus. Enfin, il avait un tir, mais je suis un peu plus shooteur que lui. Mais après, il avait une dureté, une science du jeu, qui étaient dingues. Je regarde encore des vidéos de lui maintenant. Je me les mate tout seul, pour apprendre. J’ai aussi demandé au staff des vidéos de quand il était à Portland. C’est vraiment un joueur dont j’essaye de m’inspirer. On me demande souvent pourquoi mon joueur préféré n’est pas Jordan. Bah, j’essaie de m’inspirer de quelqu’un qui est imitable ! Jordan, c’est bon… même Kobe Bryant n’y arrivera pas. Pourtant, il est très fort, très, très fort. C’est celui qui se rapproche le plus de Jordan, mais c’est une copie, dans le sens où il peut être presque aussi fort, ou aussi fort, mais ce n’est pas tout à fait le même, il n’est pas pareil. Mais pour moi, c’est le meilleur joueur du monde. LeBron James est super fort, mais pour moi, c’est Kobe Bryant.

Je prends 13 ou 14 tirs de moyenne mais aucun tir croqueur.Pour en revenir à ce début de saison, j’ai donc pas mal bossé je pense, et je trouve mes premiers matches intéressants. Prometteurs. Mais bon, les gens me disent “ouais c’est bien, t’as fait un bon petit début de saison”. Ouais, mais on a fait une dizaine de matches et il en reste 70. Donc, je m’enflamme pas. Après, c’est vrai qu’il y a du changement par rapport à l’an dernier. Je vois ça dans le temps de jeu. J’en suis à 29 min par match, mais il y a deux matches où j’ai foiré et quasiment pas joué, 13 et 18 minutes je crois, contre Chicago et Milwaukee. Ces deux matches-là, je n’étais pas dedans du tout. En fait, c’est le matin du match contre Chicago qu’on a appris la mort de Maurice Lucas. Il était dans le staff depuis l’arrivée de McMillan. Cette année, c’était la première année qu’il n’était pas avec nous à cause de sa maladie. L’année dernière, il n’était pas là tout le temps, mais il était présent souvent. Et la première année, avec Monty Williams dont j’ai toujours dit qu’il m’avait aidé à progresser, Maurice Lucas m’a énormément aidé à m’intégrer aussi. Au début, pendant les entraînements, j’étais sur le côté, je n’entrais pas, et il me parlait beaucoup. Il me disait quoi faire. C’était un sage dans sa façon de parler. C’était quelqu’un que je respectais et que je respecte toujours, que j’aimais et que j’aime toujours. Quand on a appris qu’il sortait de l’hôpital, que les médecins ne pouvaient plus rien faire pour lui, on nous a dit que c’était une question de jours, voire de semaine. Et on ne pensait pas que ce serait juste une question d’heures… On a tous été très touchés. C’est pour ça qu’à Chicago, on a été complètement absent dans le match, de A à Z. On s’en prend 30, on était à l’Ouest total. Moi je suis quelqu’un d’émotif et c’est vrai que ce match-là et celui de Milwaukee (le lendemain), j’étais complètement ailleurs. J’ai su me ressaisir après, mais ça m’a fait bizarre de perdre quelqu’un comme ça.

Voilà, donc après, j’ai réussi à revenir à un bon niveau, et au final, c’est vrai que je fais un bon début de saison. Les choses ont évolué, je sens aussi qu’on me cherche plus en attaque, dans les systèmes. A part les deux matches, je prends 13 ou 14 tirs de moyenne. Et je préviens, aucun tir croqueur, hein… Bon, c’est vrai que contre Detroit, j’ai pris que 11 tirs et je me suis dit “J’ai pas beaucoup shooté aujourd’hui”. Là où j’étais content, c’est contre Phoenix, on est à -1 à 3 minutes de la fin, et je mets 11 pts sur notre 14-2. En fait, maintenant, à chaque fois que c’est chaud dans le dernier quart-temps, je suis sur le terrain. Alors qu’avant, je rentrais juste pour les séquences défensives, comme au hand. En attaque je sortais, en défense je rentrais. Donc c’est vraiment positif, je joue plus, j’ai plus de responsabilités en attaque, y compris en fin de match.

Par contre, heureusement que Monty n’est plus là, il m’aurait défoncé sur certaines séquences. Parce que j’avoue que, du coup, des fois, je me relâche. Par exemple contre Toronto, Roy est sorti assez tôt dans le match et moi en attaque j’étais bien. Je devais être à 8 pts de suite et il restait trois minutes dans le quart-temps. Et moi je me dis “bon, il est sorti, t’es bien, ça fait trois systèmes de suite qu’ils annoncent pour toi” et j’ai commencé à me relâcher en défense, j’avoue. Ce match-là, si Monty avait été là, il m’aurait défoncé. A la fin du 1er quart-temps je me suis dit dans ma tête “oula, tu vas te remettre dedans un peu”… Parce qu’à la fin, il y avait 18-17 alors qu’on menait genre 16 à 9. Mais j’ai commencé à faire n’importe quoi. De toute façon, je le prends toujours pour moi quand on se fait remonter à cause de la défense. C’est mon job ! Pour reprendre l’exemple de Pippen, il a beau mettre 17 pts par match, c’est lui qui défend sur Magic. Il a beau mettre 25 pts conte NY, c’est lui qui prendra John Starks, qui viendra en rotation sur Ewing et qui fera tous ces trucs-là. Il faut que j’arrive à être bon des deux côtés, et pas me relâcher parce que ça commence à être pas mal en attaque. C’est comme ça que je peux devenir un joueur spécial. C’est ce que McMillan veut de moi. Il me dit “compte le nombre de joueurs qui jouent des deux côtés du terrain”. Et en constance, hein, on ne parle pas des gars qui sont forts en attaque et qui peuvent jouer 5 minutes de grosse défense. Les gars qui font pendant tout le match attaque et défense, il n’y en a pas beaucoup. Et moi, je veux être un joueur comme ça, qui fait son job en défense et qui peut apporter en attaque.

Heureusement que Monty n’est plus là, il m’aurait défoncé sur certaines séquences.Mais même si Monty Williams est parti, il y a maintenant McMillan qui me fait remarquer direct quand je n’ai pas assez défendu. Des fois, une tape dans la main avec un regard qui veut dire “bon s’il te plaît, maintenant t’y vas”, ça suffit pour comprendre. Après il y a des matches comme Oklahoma qu’on perd en prolongation, où là je ne suis pas vraiment en mode attaque, le but c’est juste de défendre sur Durant. J’avais joué 47 minutes sur 53, j’étais KO après. En plus on jouait en back-to-back après, Toronto et les Lakers, j’étais mort. J’en étais à mon 5ème match en 7 jours, contre les Lakers, chez eux. On était morts, on a tenu un quart-temps et on s’est fait défoncer.

Bon pour finir ce 1er long post, je vais terminer avec nos objectifs. Nous, nous voulons remporter d’abord notre division (Minnesota, Denver, Oklahoma, Utah). Il n’y a peut-être pas d’équipe qui fait particulièrement peur, mais je pense que c’est la plus équilibrée des divisions. L’an dernier, on est la seule division avec 4 équipes à 50 victoires. Je ne dis pas qu’on va le faire, mais on peut essayer de remporter la division. Ça nous permettrait d’être dans les trois premiers à l’Ouest et d’avoir l’avantage du terrain sur un ou deux tours. Après, l’objectif, c’est d’aller le plus loin possible. Je le dis chaque année, mais quand on y est, autant jouer pour le gros trophée.

A titre individuel, je veux progresser encore, être plus fort que l’an dernier, plus fort qu’hier. Mais mon objectif principal, cette année, il est très bête, c’est de jouer 82 matches. La première année, j’en ai joué 79, et l’an dernier… bref. D’ailleurs mon épaule, c’est oublié ! Donc pas la peine d’en reparler. Sinon, j’ai parlé du titre de MIP, mais je l’ai dit sans le dire. C’est un journaliste qui m’a demandé mes objectifs, et je lui ai dit, comme là, que je voulais être un de ceux qui ont le plus progressé et devenir un meilleur joueur. Mais je n’ai pas dit que je voulais le MIP, juste que je voulais être un des mecs qui a le plus progressé cette année. Et en fait, si t’es celui qui a le plus progressé, eh bien t’as le titre de MIP. Bon, si je l’ai, je ne cracherai pas dessus non plus, mais j’ai surtout envie d’être plus fort qu’avant. J’ai envie de passer un cap. Je ne suis plus considéré comme un jeune, je ne suis plus un rookie, je ne suis plus un sophomore. Je suis un joueur NBA là. Ça fait deux ans que je suis là, je suis dans le 5, je suis l’ailier titulaire d’une équipe compétitive de la conférence Ouest, on compte sur moi. Donc il faut vraiment que je progresse, que je passe un cap, pour rester à ce niveau-là. Il faut que je sois plus fort qu’avant, parce que l’année dernière, je n’étais pas au top de ce que je pouvais faire. Je joue 30, 35 minutes. Il n’y a plus Travis Outlaw, Martell Webster, on n’est plus 3 pour le poste 3, donc je dois assumer. Je suis le 3, alors que l’année dernière on ne savait pas si c’était Martell ou moi. Cette année, c’est moi, donc je me dois de passer un cap et d’être plus fort qu’avant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://playground.fr-bb.com
Bambililos
Queen of the Road
avatar

Féminin Nombre de messages : 2331
Age : 32
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 26/02/2007

Statistiques du membre :
Pts playground :: 0
Pts pronostiques :: 0
Pts concours :: 0

MessageSujet: Re: Le blog de Nico sur Basketsession   Ven 19 Nov - 13:21

Vraiment intéressants ces posts, il est bavard le Nico. En tout cas il a l'air d'avoir la tête sur les épaules et la même envie de progresser que TP, ça ne peut que donner des bonnes choses.

_________________

I love this game
Revenir en haut Aller en bas
flash-is-back

avatar

Masculin Nombre de messages : 165
Age : 25
Localisation : Limoges
Date d'inscription : 04/12/2009

Statistiques du membre :
Pts playground :: 0
Pts pronostiques :: 0
Pts concours :: 0

MessageSujet: Re: Le blog de Nico sur Basketsession   Ven 19 Nov - 14:42

très bonne chose même je dirai !! :) si les adversaires continuent à mettre des petits sur lui et que de son côté il boss bien ça peut faire très mal sachant comme il le dit le chef en défense c'est LUI !!!

Joueur polyvalent et sa côte explose :) :)


J'ai vu sur le site de basket USA je crois que les Blazers pensent à transférer Roy ... triste et à la fois souris car ils peuvent choper un bon joueur qui sait ?? :)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.limogessaintantoine-basket.fr/accueil/lsa_basket
14DAVE
Big brother
Big brother
avatar

Masculin Nombre de messages : 2457
Age : 43
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Le blog de Nico sur Basketsession   Lun 29 Nov - 14:12

Blog Batum : “Pour le MVP, j’hésite entre Kobe et Chris Paul”
29 novembre 2010


Salut à tous, je vais très vite vous parler de mon actu récente, mais je voudrais d’abord profiter du début de saison pour vous donner mes pronos. Bon, pour que ça reste objectif, je ne vais pas compter mon équipe dedans…

Pour le titre, s’ils restent en bonne santé, je mets une pièce sur Boston. Je dis bien, s’ils restent en bonne santé. Dans ce cas, ils sont plus denses que les Lakers, ils ont plus de profondeur. Je ne pense pas en plus que Garnett va se laisser marcher deux fois de suite dessus par Gasol. L’an dernier Gasol a survolé la finale, et je ne pense pas que Garnett a apprécié et lui laissera faire ça une deuxième fois. Et comme il a retrouvé de son physique… Avec Shaq et Jermaine O’Neal qui rejoignent Perkins et Davis, il y a beau avoir Lamar Odom, Bynum et Gasol, Boston peut faire mal.

Spoelstra n’arrive pas à les coacher.En finale de conf’, je vois Orlando face à Boston. Je vois plus Orlando que Miami. Quand je vois leurs derniers matches, tant que Pat Riley ne sera pas sur le banc, j’y croirai pas :). Tant qu’ils n’auront pas réglé leur problème de meneur et qu’ils n’auront pas Pat Riley sur le banc, je n’y croirai pas. Avec Chalmers et Arroyo, ça ne fonctionne pas à la mène. Et Spoelstra, tu sens qu’il est stressé. Ce qui se dit ici, ce que les observateurs disent, c’est qu’il n’arrive pas à les coacher. Je pense qu’il faut une grande gueule pour ces mecs-là, il faut Pat Riley, parce que ça ne doit pas être évident de coacher trois joueurs aussi forts. Mais bon, peut-être que ça peut marcher comme ça. En tout cas, je maintiens Boston, que j’avais déjà annoncé cet été en voyant les recrutements ; et je vois plutôt Boston-Orlando en finale de conférence.

Orlando, je les vois bien. Dwight, mine de rien il a progressé. Il a bossé avec Hakeem Olajuwon cet été. J’ai vu la vidéo. Et c’est vrai qu’il a pas mal progressé. Dans ses moves intérieurs, il est plus complet que l’année dernière, ça se voit. Bon après, c’est pas encore Olajuwon, mais c’est normal : Olajuwon il est de toute façon un cran au-dessus de tous les intérieurs de l’histoire, techniquement. Sur la vidéo, il était impressionnant, mais même à 70 ans, il sera encore un cran au-dessus de tout le monde. Howard, c’est plus robotique, mais il est plus musclé. Lui, il est sculpté dans le bois et on lui a rajouté des bras. Mais en tout cas, il a bien progressé. Et puis le Magic s’est bien construit. Ils ont des joueurs qui peuvent défendre sur Wade et LeBron, des Richardson, des Pietrus, Carter. Et ces gars-là avec Redick, ils peuvent jouer au basket. Mais à Miami, qui va arrêter Dwight Howard ? Si Rashard Lewis joue bien, ça devient chaud. Parce qu’à la mène déjà, ils sont beaucoup plus forts que Miami, avec Duhon, Nelson, Williams contre Chalmers et Arroyo. A mon avis, tant qu’ils n’auront pas réglé le problème de meneur de jeu, ils auront du mal. Ce ne sont pas vraiment des meneurs gestionnaires, Arroyo n’est pas vraiment reconnu pour ses passes décisives. Tu leur mets un Steve Blake, un shooteur à trois-points qui fait des passes, c’est exactement ce qu’il leur faut.

Pour le MVP, j’hésite entre deux : Kobe et Chris Paul.A l’Ouest, face à L.A. en finale de conférence, c’est plus compliqué à dire. Bon, faut pas s’enflammer sur le début de saison, mais je sens bien une petite dernière des Spurs quand même. Une dernière, pour finir en beauté. Ce qu’ils font ne m’impressionnent même pas. Dans le sens où je ne suis pas surpris. Tant qu’ils auront les 3, je ne m’inquiète pas pour eux. Ginobili, il a beau avoir plus de 30 ans, il court comme quand il était à Bologne. Quand tu le regardes jouer, c’est le même joueur qu’à Bologne. Duncan, il peut encore sortir des 25, 17 des fois. Et ils ont du monde : Blair, Splitter, George Hill, Popovich sur le banc, et Richard Jefferson qui s’est enfin intégré. Et puis, Tony fait une grosse saison. Non, ils sont bien cette année. Duncan n’est plus le centre de l’attaque, Ginobili est dans le 5 et met 20 pts par match, Tony c’est 18-10 quasiment tous les soirs.

Pour le MVP, j’hésite entre deux : Kobe et Chris Paul. Je ne vois pas Durant encore, je ne sais pas pourquoi. Par contre, New Orleans, je les vois bien maintenir un bon rythme toute la saison, donc Chris Paul est avec Kobe un bon candidat je trouve. Pour l’instant, pour moi, c’est Chris Paul. Mais on n’a fait que 15 matches, il en reste beaucoup. Mais c’est vrai que je ne m’attendais pas à ce début de saison pour New Orleans. Ils sont bien coachés, et je sais de quoi je parle. Je sais ce que vaut Monty et ce qu’il apporte à New Orleans, c’est ce qu’il m’apportait à moi. Le discours qu’il a sur le jeu de New Orleans, c’est ce qu’il me disait tout le temps. Il m’a parlé et conseillé pendant deux ans, et ce que je vois sur le terrain, c’est exactement ce qu’il me disait de faire. En défense, il ne faut rien laisser passer et défendre en équipe, et après en attaque tu cours. Tu te défonces en défense et après tu te fais plaisir. Et New Orleans, c’est ça, ils défendent dur, alors qu’avant ce n’était pas leur spécialité. Mais j’en parlais avec M’Benga et, pour eux, c’est la même chose qu’avec moi quand il était aux Blazers : ce mec-là est tellement cool qu’il te donne envie de jouer. Il te donne envie de jouer, de faire ce qu’il dit, et tout le monde va dans la même direction. Et à NO, ça marche.

Sinon je vois bien Kobe aussi. On parle de Gasol, mais c’est un effet de début de saison. Kobe, il va step up petit à petit et ce sera lui. Gasol ne va pas baisser de rythme, mais c’est juste Kobe qui va hausser petit à petit le ton. Là il prend 5 tirs de moins que Gasol par match, vous inquiétez pas, ça va changer rapidement. De toute façon, faut pas croire qu’ils vont donner le titre de MVP à Gasol sachant que Kobe est dans la même équipe. Je ne crois pas que Kobe va accepter ça. Donc pour le moment, je pense que c’est Paul, mais qu’à la fin de l’année, ce sera Kobe. Pour moi, c’est encore le meilleur joueur du monde, je suis intransigeant là-dessus. Déjà, il a 5 bagues de plus que les autres. Et puis, dans le jeu, il a un instinct de tueur, de vainqueur, que les autres n’ont pas ou moins. C’est celui qui se rapproche le plus de la perfection, c’est un synonyme pour Jordan :).

John Wall, j’aime bien ce qu’il fait, mais Blake Griffin, mon Dieu…Pour le Rookie de l’année, je vois l’autre taré. L’autre taré, qui n’a pas appris le sens de la pesanteur. C’est n’importe quoi ce qu’il fait, ce qu’il a fait contre New York. Au-delà du côté athlétique, Griffin, c’est un vrai joueur ! C’est ultra impressionnant athlétiquement, mais c’est un vrai joueur. John Wall, j’aime bien ce qu’il fait, mais Blake Griffin, mon Dieu… Et je ne m’inquiète pas pour les Clippers même si le début de saison n’est pas terrible. C’est juste une saison à vite passer, mais ils vont être forts plus tard, ne vous inquiétez pas. Le jour où ils ont un bon point guard, ils vont décoller. Baron Davis est blessé, mais ce qui est dit autour de la ligue, dans les médias, c’est qu’il n’a plus forcément envie de jouer. J’en sais rien, mais s’il revient à 100%, son équipe peut faire très mal.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://playground.fr-bb.com
14DAVE
Big brother
Big brother
avatar

Masculin Nombre de messages : 2457
Age : 43
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Le blog de Nico sur Basketsession   Mar 8 Fév - 20:26

Blog Batum : “Ça peut être l’Euro le plus relevé de l’histoire”
8 février 2011 à 19:08 par C.R.E.A.M.



Je reviendrai sur le match de cette nuit dans la prochaine partie du blog, mais j’ai vu sur BS que l’Oregon Live n’avait pas bien retranscrit mes propos. Donc je voulais commencer en rectifiant, car je n’ai jamais dit que Derrick Rose “can’t play defense”.
J’ai dit que Derrick Rose est un meilleur joueur offensif que défensif. Et sur un match comme ça, si on peut le faire jouer en défense, ça peut le mettre en danger, ça peut être mieux pour nous, si on peut lui faire avoir des problèmes de faute. C’est pour ça qu’Andre Miller l’a beaucoup attaqué, parce que c’est le genre de joueurs qui ne veut pas, qui ne doit pas faire de faute. Les joueurs comme lui, Kobe et LeBron, ils ne vont pas chercher à faire la faute, prendre ce risque, à part à la fin, parce qu’ils sont trop importants pour leur équipe. Et Derrick Rose, il a fait une faute rapidement au début du match sur Andre Miller et ça l’a calmé. Donc après il n’a pas mis tout le temps de la pression défensive sur Miller parce qu’il ne voulait pas faire de faute. Et nous, c’est ce qu’on voulait, parce que si t’enlèves Derrick Rose du match, forcément c’est mieux pour nous.

Donc c’est ça que j’ai dit en fait. Derrick Rose, c’est un meilleur joueur offensif que défensif. Et Andre Miller devait le faire jouer et essayer de lui faire faire des fautes. Et comme Rose ne voulait pas faire de fautes, c’est comme ça qu’Andre a fait des grosses stats ce soir. Mais je n’ai jamais dit qu’il ne savait pas défendre. Parce que s’il veut défendre, il te prend tout-terrain, et là… Moi, j’ai joué au Hoop Summit à l’époque ou quand on a joué les US cet été, je peux vous dire qu’il sait défendre ! Faites-moi confiance, je l’ai déjà vu à l’œuvre en défense…

Bref, je vais reprendre où on en était la dernière fois. Après les Clippers, on a joué Indiana. C’était un match bizarre. On avait eu entraînement le matin, tout allait bien et après, dans l’après-midi, on apprend qu’Andre Miller a pris un truc au petit-déjeuner qu’il n’a pas digéré et qu’il était malade toute la journée. Arrivé au match, il essaye quand même, il joue deux minutes et il fait “sortez-moi”. Il est allé aux toilettes et il n’a pas pu jouer… Mills n’a pas trop, trop bien joué ce match-là, et Johnson, notre rookie, était stressé sur le terrain. Donc du coup, on s’est retrouvé avec Wesley et surtout Rudy à la mène. On était à -15 dans le 3ème, donc ça a été grosse défense et basket simple, pas de système compliqué vu que c’était Rudy à la mène. Balle à l’intérieur et on tourne autour, pick-and-roll, des trucs simples, mais parfois c’est ce qu’il y a de mieux à faire. C’était bien, on a montré qu’on pouvait gagner avec plein de blessés puisqu’on n’avait pas Andre en plus des autres absents. On était à moins 15 et on réussit à s’en sortir.

Après on a joué Sacramento. Je fais 16 & 9, mais on perd en étant dominé de bout en bout à domicile… Je pense qu’il y a plusieurs raisons. On n’a pas peut-être pas vraiment pris le match sérieusement. Sur trois ou quatre matches de suite on était à -10 ou -15 et on est revenus pour gagner, donc peut-être qu’on s’est dit “c’est bon, on va s’en sortir“. Et puis, je pense aussi qu’on était KO, on a enchaîné les matches. Perso, j’étais à 39 minutes de moyenne sur les derniers games. On est plusieurs à jouer beaucoup. Et puis, on a payé cash nos erreurs. On peut battre n’importe qui, mais on peut perdre contre n’importe qui.

Je me disais “Si je me fais opérer, je loupe la saison, je ne vais pas en équipe de France cet été.”Ensuite, match contre Boston. On commence bien, en 1ère mi-temps on était là. Mais personnellement, je me suis fait mal au genou. En fait, sur une action, j’ai voulu contrer Paul Pierce, mais au moment où j’ai voulu sauter, je n’ai jamais réussi à décoller. Mon genou a fait une sorte de truc bizarre, je ne sais pas ce qui s’est passé. J’ai pris temps-mort tout de suite, je suis parti dans les vestiaires. J’avais très, très mal sur le coup, j’ai eu peur. Je me suis dit “ça y est, je n’échappe pas à la règle“. La malédiction du genou. J’avais IRM à 7h30 du matin. On croit que c’est tôt, 7h30… Mais pas du tout : j’étais tellement en stress que je n’ai pas dormi de la nuit. Autant dire que je suis arrivé à l’heure. J’avais mal et j’avais peur. Je me disais “Si je me fais opérer, je loupe la saison, je ne vais pas en équipe de France cet été.” Tout ça, ça m’est passé par la tête. Je n’avais pas du tout envie de me faire opérer. J’ai vécu ça l’année dernière avec mon épaule, c’était chiant… Et encore, le bras, on peut rester actif, mais la jambe, tu ne peux rien faire, t’es bloqué chez toi.

Sur le coup, ça faisait mal, surtout que quand ça refroidit, la douleur est plus vive. Mais bon, il n’y a rien qui a tourné, il n’y a rien qui s’est arraché, il n’y a rien qui s’est cassé. J’avais un étirement de je ne sais plus quoi… en fait, à vrai dire, j’ai demandé “il y a besoin d’opération, je suis out pour la saison ?“, ils m’ont dit non. C’était tout ce qui m’intéressait :). Ça me faisait mal sur le coup, mais ce n’était rien de grave, il y avait un petit stress au niveau du tendon. Ça m’a fait un petit peu mal pendant les deux matches qui ont suivi mais rien de bien méchant.

Avant le match contre San Antonio, j’étais dans la salle des soins avec nos deux médecins et notre kiné, et ils n’étaient pas chauds pour que je joue., ils auraient préféré que je me repose deux ou trois jours. Mais, comme ils m’ont dit que c’était selon comment je me sentais, j’ai décidé de jouer. Ça a été, même si à la fin j’avais un peu mal. Mais de toute façon, le duo Wesley-Rudy marchait bien, donc je n’ai pas beaucoup joué dans le dernier quart. Et ça m’allait bien. C’était serré dans le troisième et au début du quatrième, avec Rudy et Wesley, on a commencé à faire l’écart. Et puis en plus Aldridge a mis 40. Du coup, c’était une belle victoire, et je m’en fichais de ne pas jouer dans le dernier quart.

Ce match-là, on l’a mal commencé, mais on a vite été bien et ça a été un match serré. On les a eus à l’usure, avec une grosse défense dans le troisième quart-temps. On se disait qu’ils allaient craquer et, dans le quatrième, on a continué à défendre comme des tarés. Et puis Aldridge nous a portés, encore une fois. 18 pts à la mi-temps, 22 pts en 2e, et des gros paniers à la fin, une grosse défense sur Duncan à l’intérieur. Il a encore été impressionnant.

Après, on a enchaîné avec Denver. On est arrivé à 3h du matin. A Portland il faisait bon. Dans la voiture pour aller au match contre SA, j’étais en tee-shirt et lunettes de soleil. On arrive à Denver : -22° ! Même quand on sait et qu’on a prévu le coup, quand on sort de l’avion et qu’il est 2h du matin, ça fout une claque. La première respiration est… whaou, je ne sais même pas comment décrire. Et encore, on fait Denver, Indiana, Cleveland, et Denver, c’est la ville la plus chaude des trois… A 2h, il faisait -22, mais dans la journée, il faisait -5,-6.

On arrive à Denver : -22° ! Quand on sort de l’avion et qu’il est 2h du matin, ça fout une claque.Le vrai truc dur à Denver, c’est la respiration, à cause de l’altitude. C’est vraiment tendu. N’importe quel joueur NBA vous le dira. Et là, on est en back-to-back, on a joué SA la veille, on tient, mais à la fin, quand ça partait en courses, on cherchait trop notre souffle. Eux, ils sont habitués. J’en avais parlé avec Petro à l’époque. Il m’a dit qu’en arrivant, il a mis trois semaines à s’adapter. Alors nous, ce n’est pas en une demi-journée qu’on va s’adapter. Donc, dans les moments où ça part en attaque, contre-attaque, etc., là, on souffre. Des fois, il y en a un qui va au layup, tu fais faute exprès, pour prendre les 10-20 secondes des lancers-francs pour se reposer. Le mieux, c’est quand quelqu’un a pris un temps-mort.

La première fois où je suis venu à Denver, je ne savais pas. On ne m’a prévenu qu’à l’échauffement. J’ai limite commencé à avoir peur, j’avais du mal à respirer. J’ai dit à Frye “j’ai du mal à respirer, je suis en panique“, il m’a dit “t’inquiète pas, c’est normal, t’es à Denver“. Le pire, c’est que cette année, on y a été trois fois, les trois fois c’était le 2e match en back-to-back.

Donc là, on est arrivé à 2h, le temps de rejoindre l’hôtel, manger un bout, je me suis endormi à 3h du matin. Dans ces cas-là, on n’a pas entraînement le matin. On avait le petit-déj ensemble, à 11h30, et on enchaîne avec la vidéo, du match de la veille et des adversaires qui arrivent. Après on fait une petite sieste et on se rend au match. En gros, c’est la journée-type quand on est en déplacement. Je vous reparlerai prochainement des déplacements, et puis des matches qui ont suivi, mais il y a eu le tirage au sort de l’Euro, donc, on va parler un peu Équipe de France.

Quand on a joué SA, j’ai mangé avec Tony, et on a parlé que de ça. Lui, il est prêt ! Je peux vous le dire. Perso, je m’en fiche d’avoir une poule comme ça. Tant mieux, ça permet de rentrer tout de suite dans le vif du sujet. Mais ce qui m’énerve c’est de voir la poule de la Slovénie. C’est bien de commencer dur et d’enchaîner, sauf qu’on va croiser avec la Lituanie, l’Espagne, la Turquie si on passe. Alors que de l’autre côté, les poules C et D…

Au moins, ce qu’on disait avec Tony, c’est qui si on va au bout, ça rendra l’histoire encore plus belle. Parce que là, ça va être la guerre ! Dans la deuxième phase de poule, il peut y avoir Lituanie, Espagne, Turquie, Serbie, peut-être nous. Et puis il y a l’Italie qui va être forte, l’Allemagne. Surtout que si Dirk vient, Chris Kaman vient. Maintenant, la poule qu’on a est bien, elle est dure mais intéressante. Mais quand on voit les poules de la deuxième partie du tableau… La poule D de la Slovénie et de la Russie, ce n’est pas la même chose. Ils sont chanceux, ils tombent dans la poule entre guillemets « la plus facile ». Je dis bien entre guillemets. Mais il y a une vraie différence entre la poule D et les poules A ou B.

La poule de l’Espagne, elle est mignonne… Même Rudy est pas si serein que ça pour les J.O. On en a parlé un peu, on s’est dit qu’on s’est fait avoir, on a les poules les plus dures. L’Espagne devrait passer mais ça va être chaud. Parce qu’avec les trois « gros », il y a l’Angleterre avec Luol Deng et Ben Gordon… Et la Lituanie chez eux, il faut les taper… Perso, je pense que Jasikevicius va nous faire une petite dernière. On peut dire ce qu’on veut, qu’il commence à vieillir, qu’il n’a plus le niveau et tout, un Euro chez lui, ça va être son jubilé, et avec toute son expérience et sa maîtrise… Dans la dernière minute, s’il y a égalité, moi je lui donne la balle. Et le reste de leur poule est dur aussi. Donc franchement, je pense qu’il n’y a aucune équipe des 24 qui est confiante. Ça va être n’importe quoi. Comme je l’avais déjà dit dans un post, ça peut être l’Euro le plus relevé de l’histoire. Quand on voit la tête des poules…

Si on a l’équipe espérée, on peut faire quelque chose de bien, après c’est à nous d’avoir le bon état d’esprit, de créer une vraie osmoseEt puis derrière, pour les non-finalistes, pour participer au tournoi de qualification pour les JO, il faut finir entre 3 et 6. Ça va être la guerre ! En plus, avec le passage à 24 équipes, ça dure du 31 août au 18 septembre. 20 jours de compétition ! C’est monstrueux, ça va être chaud, par rapport au calendrier. Ça va être 20 jours d’opération commando. J’en ai parlé avec Ronny, et longuement avec Tony, ça va être une vraie opération commando. Tous les ans, on est obligé, mais, là, plus que toutes les autres années, on a encore moins le droit à l’erreur. Si on a l’équipe espérée, on peut faire quelque chose de bien, après c’est à nous d’avoir le bon état d’esprit, de créer une vraie osmose, une vraie équipe. Je sais qu’on peut battre tout le monde, mais on peut se faire battre par tout le monde. Ça va être dangereux cette année. L’équipe qui gagne, elle va pouvoir fêter… Parce que ça va être plus dur que le championnat du Monde. J’en parlais avec McMillan et Rudy la veille du tirage au sort, quand on a lui expliqué le concept des poules et qu’il y avait, McMillan a fait “ça n’a rien à voir avec les J.O. ou le championnat du Monde, c’est plus dur“.

J’espère qu’on va avoir l’équipe au complet. J’ai lu ce qu’a dit Cuban pour Rodrigue. Mais j’attends de voir quand même, on ne sait jamais. Rodrigue, il n’a pas joué depuis juillet, il va jouer trois mois, et si après il y a un lockout de six mois, il aura joué trois mois sur plus d’un an ? Bon,ça va être chaud pour qu’il soit là, mais on ne sait jamais.

Tony est motivé. Il dit que c’est une des dernières chances de sa génération pour faire un truc. Et surtout pour se qualifier pour les JO. Donc lui il est surmotivé. Enfin, de toute façon, on l’est tous. A titre perso, moi, dès que je peux, je me prépare direct. Je vais me préparer très tôt pour l’Euro. Je n’ai pas envie d’arriver le 20 juillet sans être déjà prêt. Là, je suis déjà en train de réfléchir à mon temps de repos après la saison et à ce que je vais faire pour me préparer. Je veux faire beaucoup de travail physique, parce que ça va être une longue compétition. Donc je veux faire beaucoup d’endurance et de physique avant de rejoindre le stage. Je l’avais déjà un peu fait en 2009 avant d’aller à l’Euro, et ça m’avait bien servi. Je l’avais moins fait l’année dernière, j’avoue. J’étais un peu moins en forme en arrivant au stage. L’année dernière, je n’avais joué que 40 matches. Mais bon, on va dire que j’ai un peu fait la feignasse l’année dernière, j’aurais pu être plus en forme. Je ne connais pas encore exactement mon programme, mais ce sera à base de muscu, d’endurance et de basket. Ça va être primordial pour attaquer cette compétition : elle est plus dense, plus longue, il y a plus d’équipes. Il faudra être prêt ! Donc je suis chaud pour arriver bien affûté.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://playground.fr-bb.com
flash-is-back

avatar

Masculin Nombre de messages : 165
Age : 25
Localisation : Limoges
Date d'inscription : 04/12/2009

Statistiques du membre :
Pts playground :: 0
Pts pronostiques :: 0
Pts concours :: 0

MessageSujet: Re: Le blog de Nico sur Basketsession   Mar 8 Fév - 21:26

Aller on va leur faire confiance à ces phénomènes et espérer de bons championnats Very Happy :)
Sachant que comme il dit il y a une saison à finir avant.
Pour Rodrigue je ne pense vraiment pas qu'il puisse rejoindre l'EDF cet été !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.limogessaintantoine-basket.fr/accueil/lsa_basket
Tof94
So foot
avatar

Masculin Nombre de messages : 1028
Age : 29
Date d'inscription : 14/11/2009

MessageSujet: Re: Le blog de Nico sur Basketsession   Mar 8 Fév - 21:59

L'autre idiot de Cuban a déjà dit que Rodrigue n'irait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Bambililos
Queen of the Road
avatar

Féminin Nombre de messages : 2331
Age : 32
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 26/02/2007

Statistiques du membre :
Pts playground :: 0
Pts pronostiques :: 0
Pts concours :: 0

MessageSujet: Re: Le blog de Nico sur Basketsession   Mar 8 Fév - 23:29

S'il a dit ça, il va se prendre une amende dans les dents, pour voir si ça le calme. Evil or Very Mad

C'est cool, la motiv' de Batum, il me donne envie d'y croire pour une fois ! Cool

_________________

I love this game
Revenir en haut Aller en bas
sebitas

avatar

Masculin Nombre de messages : 1278
Age : 50
Date d'inscription : 17/11/2009

MessageSujet: Re: Le blog de Nico sur Basketsession   Mar 8 Fév - 23:57

Bambililos a écrit:
S'il a dit ça, il va se prendre une amende dans les dents, pour voir si ça le calme. Evil or Very Mad

C'est cool, la motiv' de Batum, il me donne envie d'y croire pour une fois ! Cool

moi, je l'ai déjà dit, mais l'edf, je n'y crois plus..cette génération dorée est malheureusement née sous une mauvaise étoile...et quand on voit le niveau des autres équipes, ça fait peur !
Revenir en haut Aller en bas
Tof94
So foot
avatar

Masculin Nombre de messages : 1028
Age : 29
Date d'inscription : 14/11/2009

MessageSujet: Re: Le blog de Nico sur Basketsession   Mer 9 Fév - 0:17

Cette équipe ne s'est pas donné les moyens de réussir, c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le blog de Nico sur Basketsession   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le blog de Nico sur Basketsession
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» blog de nico 14550
» Blog de Nicolas Boldo
» Le blog Ligue 2
» mon blog
» [3-4 octobre] international toulouse tuning (31) hotline

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Discussions Basket :: NBA Conférence OUEST :: Portland Trail Blazers-
Sauter vers: